You are here

Languages

Herbert Smith Freehills conseille la Caisse des dépôts et consignations sur la concession de l'infrastructure du CDG Express

01 April 2019 | Paris
Deals and cases

Share

L’Etat, représenté par la ministre des Transports, Elisabeth Borne, et la Société Gestionnaire d’Infrastructure CDG Express ont signé le 11 février 2019 le contrat de concession pour le financement, la réalisation et l’exploitation de l’infrastructure ferroviaire CDG Express. La concession a été approuvée par décret du Premier ministre du 14 février 2019 et publiée au Journal officiel le 16 février 2019.

Reliant la gare de l’Est, dans le centre de Paris, au Terminal 2 de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, l’infrastructure CDG Express permettra de parcourir 32 kilomètres sans arrêt intermédiaire, avec un train toutes les 15 minutes dans chaque sens de 5 heures à minuit, 365 jours par an. Le temps de trajet sur cette liaison directe sera d’environ 20 minutes.

L’objectif est d’ouvrir la ligne à partir du 1er janvier 2024, quelques mois avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris.

Les actionnaires de la Société Gestionnaire d’Infrastructure CDG Express sont SNCF Réseau, Aéroports de Paris et la Caisse des dépôts et consignations. L’infrastructure doit coûter 1,8 milliard d’euros courants, auxquels s’ajoutent environ 300 millions d’euros de frais financiers.

Sur cette somme, plus de 500 millions d’euros seront affectés à l’amélioration du RER B.

Herbert Smith Freehills a conseillé la Caisse des dépôts et consignations avec une équipe composée d'Hubert Segain, Christopher Theris, associés, Noémie Laurin, collaboratrice, sur les aspects corporate, d'Éric Fiszelson, associé, sur le volet financement, de Christophe Lefort, associé et Thomas Herman, collaborateur, sur les aspects projets.

Media Contact

For further information on this news article, please contact:

Nathalie Tekadiomona, Communications and Marketing Lead - Paris

Paris