You are here

Victoire Sineau, lauréate de la bourse « Herbert Smith Freehills – Cercle Montesquieu » en partenariat avec l'association Entente Cordiale

13 October 2020 | Paris
Firm news

Share

Le cabinet d’avocats d’affaires international Herbert Smith Freehills est ravi d’annoncer que Victoire Sineau, a remporté la bourse « Herbert Smith Freehills – Cercle Montesquieu », en partenariat avec l’association Entente Cordiale, programme franco-britannique des bourses du British Council, pour l’année 2020.

La bourse d'un montant de 10 000 euros permet à des étudiants en droit inscrits dans une université française de faire un LLM d'excellence au Royaume-Uni. Victoire Sineau effectuera son LLM à la London School of Economics (LSE) au cours de l’année universitaire 2020 – 2021.

Les candidats à la bourse sont dans un premier temps présélectionnés sur dossier avant d'être conviés à un entretien individuel, qui leur permet de présenter leur parcours et leur projet professionnel. Cette année, les entretiens de sélection ont eu lieu le jeudi 8 octobre au sein du cabinet Herbert Smith Freehills. Le jury était composé des personnes suivantes 

  • Christophe de Beer, Deputy Head of Banking Financing and Securitisation, Crédit Agricole CIB
  • Laurence Franc-Menget, Associée, Herbert Smith Freehills
  • Isabelle Hoepfner-Léger, Directrice juridique, Saint-Gobain, membre du Cercle Montesquieu
  • Bob Lewis, Directeur France, British Council (représentant de l'association Entente Cordiale)
  • Gwenaël Ropars, Directeur juridique, Naval Group, membre du Cercle Montesquieu

Laurence Franc-Menget a déclaré :

«Nous sommes très heureux de voir que la bourse Herbert Smith Freehills – Cercle Montesquieu continue d’attirer de nombreux étudiants brillants. Nous avons souhaité maintenir la bourse avec Entente Cordiale pour soutenir les étudiants malgré le contexte sanitaire que nous connaissons tous. Lors de la sélection, nous nous intéressons bien sûr aux résultats académiques des candidats, mais également à leurs parcours personnels respectifs et à leur capacité à financer leur études à l’étranger. C’est donc l’occasion d’avoir des échanges particulièrement riches avec des étudiants très motivés et talentueux. Nous remercions l’ensemble des candidats pour leur participation et leur souhaitons beaucoup de succès ! »

Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu, a ajouté :

«Le Cercle Montesquieu est très attaché à cette bourse qui constitue un tremplin pour des étudiants en droit souhaitant poursuivre une formation prestigieuse et hautement valorisée sur le marché. Cette année encore, l’excellence était au rendez-vous !»